solène moscato

le cv.

À la recherche d'une nouvelle aventure...

Le temps passa

Quand Jacob était enfant, il rêvait de piloter un hélicoptère, en Afrique…

…au-dessus d’un coin d’eau où des centaines d’animaux se seraient donné rendez-vous, comme pour le saluer. Elles étaient là, ses journées rêvées : dans un petit coin de savane. Aujourd’hui, Jacob a 83 ans. Il n’a pas passé son brevet de pilote, ni même jamais posé le pied dans un hélicoptère et, encore moins, en Afrique.

Pourquoi ?

A 13 ans, le jeune garçon a dû arrêter l’école pour aider au commerce familial. Il n’a pas fait ce choix par envie ou par passion, mais plus par obligation et par raison. L’époque faisait que les études étaient considérées comme inutile puisque souvent les enfants étaient destinés à reprendre le métier des parents.
La carrière de Jacob se trouvait là. Il se fit une raison.

L’Afrique attendrait.

Quelques années plus tard, Jacob rencontra Ana et tomba sous son charme. La belle Ana, tout le monde voulait l’épouser, tout le monde l’admirait. Il ne pouvait pas laisser passer sa chance. Trois enfants et quelques rides après, la vie de Simon commençait à être bien remplie. Il était heureux, mais gardait en tête son rêve de toujours. « Ce sera pour plus tard », se disait-il sans cesse. D’abord, fallait-il que ses enfants finissent leurs études, se trouvent un métier et un foyer à bâtir.

Et le temps passa.

Toujours une excuse pour reporter à plus tard son rêve. Peut-être était-ce la peur de l’inconnu, une certaine appréhension de laisser sa famille seule ou simplement le temps qui passait, incontrôlable.

Aujourd’hui, Jacob a 83 ans. Il n’a pas passé son brevet de pilote, ni même. jamais posé le pied dans un hélicoptère. Aujourd’hui, Jacob est passé à côté de son plus grand rêve. Il a bien vécu, a été heureux, n’a jamais douté de ses choix. Mais, Jacob, dans les derniers instants, rêva une nouvelle fois de la sensation qu’il aurait pu éprouver, du soleil qui l’éblouirait en tapant sur la vitre du cockpit, des girafes levant la tête au ciel, pour observer l’étrange engin qui venait les déranger, des gazelles prenant peur lorsqu’il les survolerait…

En passant à côté de son rêve, Jacob pu se rendre compte d’une chose et c’est le conseil qu’il donna, toute sa vie, à ses enfants et petits-enfants :

« Ne laissez pas de temps au temps, attrapez-le, ne reportez pas les choses à plus tard ».